Books Should Be Free is now
Loyal Books
Free Public Domain Audiobooks & eBook Downloads
Search by: Title, Author or Keyword

Confédération Balkanique   By: (1868-1953)

Book cover

First Page:

LA CONFÉDÉRATION BALKANIQUE

PAR JIVOIN PÉRITCH

PROFESSEUR DE DROIT A L'UNIVERSITÉ DE BELGRADE (SERBIE)

Extrait du Bulletin de la Société de Législation comparée , de Janvier 1912.

PARIS LIBRAIRIE GÉNÉRALE DE DROIT ET DE JURISPRUDENCE 20, Rue Soufflot, 20

1912

LA CONFÉDÉRATION BALKANIQUE

Il est des États qui se maintiennent d'une façon toute négative. La Turquie nous fournit, à ce point de vue, un exemple caractéristique. Bien que l'Empire ottoman constitue, à tous les égards, une anomalie parmi les États européens, il n'en est pas moins toujours debout. Sans doute, ne se tient il pas tout à fait droit, sans doute chancelle t il, mais il est néanmoins vrai qu'il subsiste. C'est un malade certainement, mais ce n'est pas un mort. Et c'est un malade dont la maladie dure depuis si longtemps qu'on commence à douter qu'elle cessera jamais, une maladie éternelle, c'est à dire, une vie éternelle, puisque la meilleure garantie d'exister, c'est la durée de la maladie, la mort ne venant qu'après la cessation de celle ci. La maladie c'est l'ennemie de la mort. La maladie c'est la vie. Il paraît que la Turquie le comprend ainsi; aussi soigne t elle sa maladie, comme les autres États soignent leur santé. Tandis que ceux ci vivent de santé, la Turquie vie de maladie.

Mais pourquoi cet État malade? Est ce que ce n'est pas un péril pour les États sains, les maladies des États pouvant se répandre et se gagner, de même que les maladies des hommes?

Et pourtant, c'est cette même Europe qui entretient le mal, qui le fait exister, c'est elle qui s'expose volontairement à être atteinte par lui et, en vérité, une partie en est déjà considérablement atteinte: nous faisons allusion aux États balkaniques chrétiens qui, touchant directement le malade ottoman, en ont subi déjà l'influence malsaine. Peut être les autres États de l'Europe ne craignent ils pas la Turquie, parce qu'ils en sont séparés par les États balkaniques chrétiens: le Destin a voulu que ces petits pays gardassent les grands États de la contagion turque, comme ils les ont gardés, autrefois, de l'invasion turque. Les petits États ont toujours fait le jeu des grands États.

Si la Turquie subsiste néanmoins, la faute en est aux grandes puissances, dont le désaccord, en ce qui concerne l'Empire ottoman, date de plusieurs siècles. Parmi tous les désaccords internationaux, celui ci est, sans conteste, le plus ancien et le plus durable. Grâce à lui, l'État turc est aussi ancien et durable. Si la Turquie ne peut dire, quant à ses relations avec l'Europe: divide ut imperes , elle peut dire au moins: divide ut vivas .

En effet, il ne suffirait pas de faire disparaître la Turquie de l'Europe, il faudrait encore mettre autre chose à sa place. La politique internationale, comme la nature, ne souffre pas de vide. Cette règle fait aussi la force de l'Autriche Hongrie, un État qui, par son hétérogénéité nationale, constitue pareillement une difficulté internationale. Mais cet État subsiste toujours parce que l'on ne sait pas par quelle combinaison politique le remplacer. L'Autriche Hongrie n'est sans doute pas une combinaison heureuse, mais du moins elle en est une, et il vaut mieux une mauvaise solution qu'aucune.

Si les grandes puissances tombaient d'accord relativement à la Turquie, celle ci cesserait d'être comptée parmi les États européens. La meilleure preuve nous en est fournie par l'histoire de la Pologne: aussitôt que la Russie, l'Autriche Hongrie et la Prusse s'entendirent, la Pologne disparut par le partage entre les contractants. Mais pour ce qui est de la Turquie, les puissances ne peuvent s'entendre ni pour se la partager entre elles, ni pour la donner toute entière à l'une d'elles... Continue reading book >>




eBook Downloads
ePUB eBook
• iBooks for iPhone and iPad
• Nook
• Sony Reader
Kindle eBook
• Mobi file format for Kindle
Read eBook
• Load eBook in browser
Text File eBook
• Computers
• Windows
• Mac

Review this book



Popular Genres
More Genres
Languages
Paid Books