Books Should Be Free is now
Loyal Books
Free Public Domain Audiobooks & eBook Downloads
Search by: Title, Author or Keyword

Contes et historiettes à l'usage des jeunes enfants Qui commencent à savoir lire   By: (1796-1889)

Book cover

First Page:

MME Z. CARRAUD

CONTES ET HISTORIETTES A L'USAGE DES JEUNES ENFANTS

[Illustration]

NOUVELLE ÉDITION ILLUSTRÉE DE 21 VIGNETTES

PARIS, LIBRAIRIE HACHETTE ET Cie

L'IMPRUDENCE.

On avait coupé des peupliers au bord d'un ruisseau profond, et ils étaient tombés les uns dans l'eau, les autres en travers du ruisseau. Le petit Théodore, en passant par là, quitta sa mère pour courir sur les troncs d'arbres et passer sur l'autre rive, où il voyait des fleurs charmantes; et pourtant sa mère le lui défendait! Le petit désobéissant fit un faux pas et tomba dans l'eau.

La pauvre mère poussa un cri; le grand frère de Théodore se jeta dans le ruisseau et le retira tout transi de peur et de froid.

Quand Théodore vit sa mère pâle et tout en larmes, il lui promit de ne plus faire d'imprudence et de toujours l'écouter.

LA ROUGEOLE.

Robert avait une rougeole très forte, et le médecin recommanda par dessus tout qu'on ne lui laissât pas prendre l'air; et comme on le connaissait fort peu obéissant, on l'enfermait dans sa chambre chaque fois qu'on était obligé de le laisser seul. Alors il s'avisa d'ouvrir une fenêtre et de regarder dans la rue.

Le lendemain, le médecin le trouva avec un grand mal d'yeux, et dit qu'il pourrait bien rester aveugle: le pauvre Robert fut au désespoir et se repentit de sa désobéissance; mais il était trop tard! Le docteur avait dit vrai; et quoique le pauvre enfant ne fût pas aveugle tout à fait, il ne vit jamais assez clair pour lire ni pour écrire.

LE BON FRÈRE.

[Illustration: Il se plaça résolument entre l'agresseur et son frère.]

Olivier était un garçon fort doux; il supportait sans se plaindre les mauvais tours de ses camarades, qui abusaient souvent de sa patience. Un jour qu'il se promenait avec son petit frère, ils s'amusèrent à tourmenter l'enfant; l'un d'eux alla même jusqu'à le frapper. Olivier, sortant de son caractère pacifique, se plaça résolûment entre l'agresseur et son frère, et, montrant ses poings fermés, il dit: «Le premier qui touchera cet enfant aura affaire à moi!»

Les camarades furent très étonnés de trouver autant de courage chez Olivier qu'ils avaient cru poltron parce qu'il était patient, et ils ne songèrent plus à tourmenter l'enfant.

L'OBLIGEANTE PETITE FILLE.

[Illustration: Elles rencontrèrent une femme qui lavait son linge.]

Madeleine et Félicité se promenaient à la campagne; elles rencontrèrent une femme qui lavait son linge et qui ensuite le faisait sécher sur un buisson; mais elle était bien faible et elle n'avait pas la force de placer les draps sur son épaule. Madeleine quitta sa compagne pour aider à cette pauvre femme, elle se chargea même d'une partie du linge, et le lui porta jusque chez elle.

Félicité la suivait de loin et la regardait d'un air étonné.

La pauvre femme, en quittant Madeleine, lui dit:

«Dieu vous bénira, ma jolie demoiselle, parce que vous êtes bonne et secourable.»

LA MOUCHE.

«Qu'as tu donc à t'impatienter ainsi, Mélanie?

Maman, je cherche à attraper une mouche qui m'importune, afin de la tuer.»

Le lendemain, la maman était fort occupée à écrire une lettre, et Mélanie se dérangeait à chaque instant pour lui demander une chose ou une autre, et souvent aussi pour le seul plaisir de parler.

«Il me semble, ma fille, que tu fais absolument comme la mouche d'hier; seulement, la mouche est une petite bête sans raison; et toi, tu es une enfant intelligente.»

Mélanie baissa la tête avec confusion; elle retourna à sa place et ne dérangea plus sa mère... Continue reading book >>




eBook Downloads
ePUB eBook
• iBooks for iPhone and iPad
• Nook
• Sony Reader
Kindle eBook
• Mobi file format for Kindle
Read eBook
• Load eBook in browser
Text File eBook
• Computers
• Windows
• Mac

Review this book



Popular Genres
More Genres
Languages
Paid Books