Books Should Be Free is now
Loyal Books
Free Public Domain Audiobooks & eBook Downloads
Search by: Title, Author or Keyword

Gamiani ou Une nuit d'excès   By: (1810-1857)

Book cover

First Page:

[Transcriber's note: Alfred de Musset (1810 1857)], Gamiani ou Une nuit d'excès (1833) édition de 1833

A French classic erotic story]

Opinion de l'auteur anonyme [peut être Joris Karl Huysmans] de la préface de Gamiani édition de 1876:

"Tout le monde sait que Musset se trouvant, une nuit, à souper en joyeuse compagnie, paria à l'heure où les bougies font éclater leurs collerettes de cristal qu'en évitant toute expression crue ou érotique, il écrirait à l'encontre des Anciens, le volume le plus Cela que l'on pourrait rêver dans ce genre! Inutile de dire qu'il gagna son pari."

Opinion de l'auteur anonyme [Jules Gay] de la Bibliographie des ouvrages relatifs à l'amour, aux femmes, au mariage et des livres facétieux pantagruéliques, scatologiques, satyrique par M. Le C. D'I :

"Dans Gamiani , la passion domine tout en souveraine, passion complexe de l'esprit, du coeur et des sens arrivant au paroxysme de la fièvre hystérique, à la folie et même jusqu'au crime. Cette production étrange restera pour compléter la littérature d'une époque qui a fourni tant d'oeuvres excentriques dans tous les genres. Après avoir répétés les on dit sur l'auteur présumé de cet ouvrage, nous nous permettons d'ajouter que la première partie nous parait écrite d'abondances sous l'inspiration d'un récit ou d'un souvenir. Il n'en est pas de la deuxième, dont le style est plus travaillé, l'action plus extravagante, et semble tout à fait rentrer dans le domaine de la collaboration; on y sent l'effet de l'imagination qui cherche à s'échauffer et ne parvient à produire que l'horrible. La première partie en question est l'oeuvre de Musset; mais la seconde partie, celle qui concerne les femmes, est attribuée à la personne à laquelle fait allusion le roman de Lui et Elle de M. Paul de Musset [i.e. George Sand]."

Opinion de l'auteur anonyme [PH. J. .G. B. i.e. Vital Puisant] de la Notice anecdotico bibliographique sur le Gamiani d'Alfred de Musset (1874):

"Quelque temps après la Révolution de 1830, une dizaine de jeunes gens, pour la plupart destinés à devenir célèbres dans les lettres, la médecine ou le barreau, se trouvaient réunis dans un des plus brillants restaurants du Palais Royal. Les reliefs d'un splendide souper et le nombre de flacons vides témoignaient en faveur du robuste estomac, et partant, de la gaieté des convives. On était arrivé au dessert, et tout en faisant pétiller le champagne, on avait épuisé la conversation sur la politique d'abord, et ensuite sur les mille sujets à l'ordre du jour à cette époque. La littérature devait nécessairement avoir son tour. Après avoir passé en revue les divers genres d'ouvrages qui, depuis l'antiquité, ont tour à tour été l'objet d'une admiration plus ou moins passagère, on en vint à parler du genre érotique. Aussi, depuis les Pastorales de Longus, jusqu'aux cruautés luxurieuses du Marquis de Sade, depuis les Epigrammes de Martial et les Satires de Juvénal jusqu'aux Sonnets de I'Arétin, tout fut passé en revue. Après avoir comparé la liberté d'expression de Martial, Properce, Horace, Juvénal, Térence, en un mot, des auteurs latins, avec la gêne que s'étaient imposée les divers écrivains érotiques français, quelqu'un fut amené à dire qu'il était impossible d'écrire un ouvrage de ce genre sans appeler les choses par leur nom; l'exemple de La Fontaine était une exception; que, d'ailleurs la poésie française admettait ces sortes de réticences et savait même, par la finesse et une heureuse tournure de phrase, s'en créer un charme de plus, mais qu'en prose on ne pouvait rien produire de passionné ni d'attrayant. Un jeune homme qui, jusqu'alors, s'était contenté d'écouter la conversation d'un air rêveur, sembla s'éveiller à ces derniers mots, et prenant la parole: Messieurs, dit il, si vous consentez à vous réunir de nouveau ici, dans trois jours, j'espère vous convaincre qu'il est facile de produire un ouvrage de très haut goût sans employer les grossièretés qu'on a coutume d'appeler des naïvetés chez nos bons aïeux, tels que Rabelais, Brantôme, Béroalde de Verville, Bonaventure Des Periers et tant d'autres, chez lesquels l'esprit gaulois brillerait d'un éclat tout aussi vif, s'il était débarrassé des mots orduriers qui salissent notre vieux langage... Continue reading book >>




eBook Downloads
ePUB eBook
• iBooks for iPhone and iPad
• Nook
• Sony Reader
Kindle eBook
• Mobi file format for Kindle
Read eBook
• Load eBook in browser
Text File eBook
• Computers
• Windows
• Mac

Review this book



Popular Genres
More Genres
Languages
Paid Books