Books Should Be Free is now
Loyal Books
Free Public Domain Audiobooks & eBook Downloads
Search by: Title, Author or Keyword

Histoire d'Attila et de ses successeurs (2/2) jusqu'à l'établissement des Hongrois en Europe   By:

Book cover

First Page:

HISTOIRE D'ATTILA ET DE SES SUCCESSEURS

II

PARIS. IMPRIMERIE DE J. CLAYE. RUE SAINT BENOIT, 7

HISTOIRE D'ATTILA ET DE SES SUCCESSEURS JUSQU'À L'ÉTABLISSEMENT DES HONGROIS EN EUROPE SUIVIE DES LÉGENDES ET TRADITIONS

PAR

AMÉDÉE THIERRY MEMBRE DE L'INSTITUT

TOME SECOND

PARIS DIDIER ET Cie, LIBRAIRES ÉDITEURS Quai DES AUGUSTINS, 35

1856

Réservé de tous droits

TROISIÈME PARTIE.

HISTOIRE DES SUCCESSEURS D'ATTILA

EMPIRE DES AVARS

CHAPITRE PREMIER

SECOND EMPIRE HUNNIQUE: Domination des Avars sur le Danube. Mœurs de ce peuple; son organisation politique. Goût de Baïan pour le luxe. Les Franks austrasiens vaincus par les enchantements des Avars. Baïan épargne la ville d'Augusta sur la demande de ses femmes. Déclamation imprudente de l'ambassadeur Commentiole; Baïan le fait mettre aux fers. Irruption des Slovènes jusqu'à la longue muraille. Intrigue d'un Bocolabras avec une femme du kha kan; il fuit sur le territoire romain; ses révélations à l'empereur Maurice. Baïan ravage la rive droite du Danube et les vallées de l'Hémus. Spécimen de la langue parlée en Pannonie au VIe siècle. Hallucination de Baïan devant les murs de Drizipère. Trompé par une ruse de Maurice, il fait la paix. Campagne des Romains contre les Slaves; Baïan veut s'y opposer; discours de l'ambassadeur Kokh. Le roi slave Ardagaste surpris par Priscus. Histoire d'un transfuge gépide. Le roi Musok est massacré avec son peuple. Amitié de Baïan et de Priscus. Conseils du médecin Théodore au kha kan. Baïan déclare que la rive gauche du Danube est sa province. Nouvelle guerre; férocité de Baïan; profanation des os de S. Alexandre à Drizipère. La peste éclate dans son armée; sept de ses fils périssent. Il est battu plusieurs fois au nord du Danube; il perd quatre autres fils dans un marais. Les Romains pénètrent au delà de la Theïsse; massacre d'une bourgade gépide. Mort de Baïan et de l'empereur Maurice.

582 602.

Le second empire des Huns était fondé, et il l'était dans des proportions d'étendue et de force que le premier n'aurait pas dédaignées. Il y eut là pour l'Europe tout entière, soit civilisée, soit barbare, soit romaine, soit germanique ou slave, un événement d'une grande importance. Tous les États, tous les peuples durent compter avec le nouvel empire. Un intervalle d'un siècle et quart le séparait du premier: qu'était ce qu'une pareille interruption pour de pareils souvenirs? Encore l'intervalle avait il été rempli par des guerres où le nom des Huns figurait. La tradition pouvait donc se relier aisément, naturellement, aux faits présents, et c'est ce qui arriva: l'empire fondé par Baïan ne parut pas autre chose qu'une seconde époque de celui d'Attila.

Les noms de Hunnie et d'Avarie[1] furent employés indistinctement pour désigner le siège de la nouvelle domination, et même chez les peuples de l'Europe occidentale, moins au courant des différences de détail, le mot de Huns prévalut pour désigner les Avars: c'est ce qu'on peut voir dans la plupart des écrivains latins. Par suite de la même confusion, les premiers Huns devinrent des Avars, et la synonymie des deux noms fut complète dans le passé comme dans le présent. De là ces formules très bizarres au point de vue de l'exactitude historique, mais admissibles pourtant dans l'hypothèse où se plaçaient les contemporains: savoir qu'Attila était un roi des Avars, que les Avars avaient envahi la Gaule et menacé Rome, dont ils s'étaient ensuite éloignés à la prière du pape saint Léon. Ce ne sont pas seulement des poëtes qui s'expriment ainsi, mais de graves historiens instruits des faits, et qui se pliaient sciemment à l'idée populaire. La politique tenait aussi le même langage, et nous la verrons dans une circonstance importante, où l'épée gallo franke sortit du fourreau, faire payer rudement aux kha kans avars la dette de leur prédécesseur Attila. Telle fut l'opinion qui s'établit dans l'Europe civilisée, et qui tendait à rejoindre et à ressouder les deux tronçons de l'empire hunnique... Continue reading book >>




eBook Downloads
ePUB eBook
• iBooks for iPhone and iPad
• Nook
• Sony Reader
Kindle eBook
• Mobi file format for Kindle
Read eBook
• Load eBook in browser
Text File eBook
• Computers
• Windows
• Mac

Review this book



Popular Genres
More Genres
Languages
Paid Books