Books Should Be Free is now
Loyal Books
Free Public Domain Audiobooks & eBook Downloads
Search by: Title, Author or Keyword

Infernaliana

Book cover
By: (1780-1844)

De toutes les erreurs populaires, la croyance au vampirisme est à coup sûr la plus absurde; je ne sais même si elle ne l'est pas plus que les contes de revenans.

Les vampires ne furent guère connus que vers le dix-huitième siècle. La Valachie, la Hongrie, la Pologne, la Russie, furent leurs berceaux. Voltaire, dans son Dictionnaire philosophique, nous dit: «On n'entendit parler que de vampires depuis 1730 jusqu'en 1735; on les guetta, on leur arracha le coeur, on les brûla: ils ressemblaient aux anciens martyrs; plus on en brûlait, plus il s'en trouvait.»

Il est étonnant que des être raisonnables aient pu croire si longtems que des morts sortaient la nuit des cimetières pour aller sucer le sang des vivans, et que ces mêmes morts retournaient ensuite dans leurs cercueils. Nous pouvons certifier cependant que des gens de mérite y ont cru, et que l'autorité elle-même a servi à propager de semblables absurdités. Nous engageons nos lecteurs à se défier de ces récits ainsi que des prétendues histoires de revenans, de sorciers, de diables, etc. Tout ce qu'on peut dire et écrire sur ce sujet, n'a aucune authenticité et ne mérite aucune croyance. Nous avons tiré plusieurs contes de différens auteurs: Langlet-Dufresnois, les Mille et un Jour, dom Calmet, etc., nous en ont fourni.

Un grand nombre sont de notre imagination, et si nous n'en citons pas les auteurs en particulier, c'est que cela aurait entraîné à trop de longueurs. Au surplus, si le vampirisme ne date que d'un siècle à-peu-près, la croyance aux revenans, aux sorciers, etc., date, je crois, depuis la création du monde, sans que personne de bon sens, puisse assurer en avoir vu ou connu. (Avertissement au lecteur, par Charles Nodier)

First Page:

INFERNALIANA.

Sous presse pour paraître incessamment chez les mêmes Libraires :

Saint Ernulphe , ou les Proscriptions ; par M.L. FLEURY. Deuxième édition, ornée d'une jolie gravure.

IMPRIMERIE DE GOETSCHY, Rue Louis le Grand, n° 27.

INFERNALIANA.

Les effets les plus surnaturels proviennent souvent des causes les plus simples; ne doutons pas toujours, ne croyons pas trop aveuglément, et profitons de ce qui peut nous être utile.

PUBLIÉ PAR CH. N.

A PARIS,

Chez SANSON, Libraire, boulevart Bonne Nouvelle, n° 58. NADAU, Faubourg Saint Martin.

1822.

AVERTISSEMENT.

De toutes les erreurs populaires, la croyance au vampirisme est à coup sûr la plus absurde; je ne sais même si elle ne l'est pas plus que les contes de revenans.

Les vampires ne furent guère connus que vers le dix huitième siècle. La Valachie, la Hongrie, la Pologne, la Russie, furent leurs berceaux. Voltaire, dans son Dictionnaire philosophique, nous dit: «On n'entendit parler que de vampires depuis 1730 jusqu'en 1735; on les guetta, on leur arracha le coeur, on les brûla: ils ressemblaient aux anciens martyrs; plus on en brûlait, plus il s'en trouvait... Continue reading book >>


Stream audiobook and download chapters




eBook Downloads
ePUB eBook
• iBooks for iPhone and iPad
• Nook
• Sony Reader
Kindle eBook
• Mobi file format for Kindle
Read eBook
• Load eBook in browser
Text File eBook
• Computers
• Windows
• Mac

Review this book



Popular Genres
More Genres
Languages
Paid Books