Books Should Be Free is now
Loyal Books
Free Public Domain Audiobooks & eBook Downloads
Search by: Title, Author or Keyword

L'Escalier d'Or   By: (1878-1949)

Book cover

First Page:

L'Escalier d'Or. Edmond Jaloux

A Camille Mauclair

Acceptez la dedicace de ce petit ouvrage, non seulement comme un gage de mon admiration pour l'artiste et le critique a qui nous devons tant de belles pages, mais aussi de mon affection pour l'ami qui m'accueillait, avec tant de cordiale sympathie, il y a plus de vingt ans, a Marseille, quand je n'etais encore qu'un tout jeune homme inconnu passionnement epris de litterature. Vous souvenez vous de ce petit salon du boulevard des Dames, tout tendu d'etoffes rouges et par la fenetre duquel, en se penchant, on voyait defiler vers la gare tant d'Orientaux fantastiques qui montaient du port? Que d'ardentes conversations n'avons nous pas tenues dans cette piece intime et fleurie a laquelle je ne peux songer sans un plaisir emu! Vous souvenez vous aussi de ce petit jardin de Saint Loup, tout en terrasses, ou nous allions admirer les ors et les brumes d'un incomparable automne? Vous me parliez des grands poetes dont vous etiez l'ami, de Stephane Mallarme et d'Elemir Bourges, dont je revais d'approcher un jour. Aussi ai je voulu, en souvenir de ces temps lointains, vous offrir ce portrait d'un de leurs freres obscurs, d'un de ceux qui n'ont pas eu le bonheur, comme eux, de donner une forme au monde qu'ils portaient dans leur coeur et dans leur esprit. Puissiez vous accorder a mon heros un peu de la genereuse amitie que vous m'avez accordee alors et dont je vous serai toujours reconnaissant!

E.J.

CHAPITRE PREMIER

Dans lequel le lecteur sera admis a faire la connaissance des deux personnages les plus episodiques de ce roman.

"La difference de peuple a peuple n'est pas moins forte d'homme a homme." Rivarol.

J'ai toujours ete curieux. La curiosite est, depuis mon plus jeune age, la passion dominante de ma vie. Je l'avoue ici, parce qu'il me faut bien expliquer comment j'ai ete mele aux evenements dont j'ai resolu de faire le recit; mais je l'avoue sans honte, ni complaisance. Je ne peux voir dans ce trait essentiel de mon caractere ni un travers, ni une qualite, et les moralistes perdraient leur temps avec moi, soit qu'ils eussent l'intention de me blamer, soit de me donner en exemple a autrui.

Je dois ajouter cependant, par egard pour certains esprits scrupuleux, que cette curiosite est absolument desinteressee. Mes amis goutent mon silence, et ce que je sais ne court pas les routes. Elle n'a pas non plus ce caractere douteux ou equivoque qu'elle prend volontiers chez eux qui la pratiquent exclusivement. Aucune malveillance, aucune bassesse d'esprit ne se melent a elle. Je crois qu'elle provient uniquement du gout que j'ai pour la vie humaine. Une sorte de sympathie irresistible n'a toujours entraine vers tous ceux que le hasard des circonstances me faisait rencontrer. Chez la plupart des etres, cette sympathie repose sur des affinites intellectuelles ou morales, des parentes de gout ou de nature. Pour moi, rien de tout cela ne compte. Je me plais avec les gens que je rencontre parce qu'ils sont la, en face de moi, eux memes et personne d'autre, et que ce qui me parait alors le plus passionnant, c'est justement ce qu'ils possedent d'essentiel, d'unique, a forme speciale de leur esprit, de leur caractere et de leur destinee.

Au fond, c'est pour moi un veritable plaisir que de m'introduire dans la vie d'autrui. Je le fais spontanement et sans le vouloir. Il me serait agreable d'aider de mon experience ou de mon appui ces inconnus qui deviennent si vite mes amis, de travailler a leur bonheur. J'oublie mes soucis, mes chagrins, je partage leurs joies, leurs peines, je les aime en un mot, et je vis ainsi mille vies, toutes plus belles, plus variees, plus emouvantes les unes que les autres!

Cette etrange passion m'a donne de curieuses relations, des amities precieuses et bizarres, et j'aurais un fort gros volume a ecrire si je voulais en faire un recit complet; mais mon ambition ne s'eleve pas si haut: il me suffira de relater ici aussi rapidement que possible ce que j'ai appris des moeurs et du caractere de M... Continue reading book >>




eBook Downloads
ePUB eBook
• iBooks for iPhone and iPad
• Nook
• Sony Reader
Kindle eBook
• Mobi file format for Kindle
Read eBook
• Load eBook in browser
Text File eBook
• Computers
• Windows
• Mac

Review this book



Popular Genres
More Genres
Languages
Paid Books