Books Should Be Free is now
Loyal Books
Free Public Domain Audiobooks & eBook Downloads
Search by: Title, Author or Keyword

La carrosse aux deux lézards verts   By: (1867-1926)

Book cover

First Page:

RENÉ BOYLESVE

DE L'ACADÉMIE FRANÇAISE

LE CARROSSE AUX DEUX LÉZARDS VERTS

PARIS

CALMANN LÉVY, ÉDITEURS

1921

A GONZAGUE TRUC

La nature a attaché sa malédiction à l'immobilité.

GOETHE, Conversations .

Ils n'ont pas Virgile, et on les dit heureux parce qu'ils ont des ascenseurs.

ANATOLE FRANCE, Le Jardin d'Epicure .

I

UNE ESPECE DE DISSERTATION LITTÉRAIRE SUR LA MEILLEURE MANIÈRE DE TRAITER LE SUJET

Mes lecteurs, j'aimerais mieux bavarder avec vous sans faire d'embarras, que de vous laisser tomber, comme la manne, du haut des cieux, un récit qui n'aura peut être aucun goût, mais se donnera des airs d'avoir été composé par un être sans âge, sans sexe, insoumis aux lois de la pesanteur et de la vie, et écrivant à la façon de Moïse, sous la dictée de l'Éternel.

Car enfin, si un auteur ne cause pas tout simplement, c'est bien cette attitude surhumaine qu'il se donne. Je sais qu'il y a encore aujourd'hui nombre de gens à qui il ne répugne pas de se laisser duper par une autorité prétendue; mais comment se fait il que les mêmes soient acharnés, lorsqu'ils ont lu un livre, à obtenir mille renseignements sur la personne de l'écrivain? Ce n'est pas la peine que celui ci se soit fait passer pour un grand prêtre, un initié, un inspiré, si tout aussitôt il doit vous communiquer son état civil, sa photographie, le menu de son repas, l'aveu de sa fleur préférée. Jeu cruel, qui consiste à se faire d'un homme, durant une heure ou deux, l'image d'une espèce de demi dieu, et puis à le rabaisser soudain, voire à se délecter de ses petitesses!

La vérité est qu'il y a des hommes très grands qui sont plus simples que le premier venu. Les pensées profondes, la haute sagesse, les riches constructions de l'imagination sont l'apanage de bonshommes qui ressemblent à tout le monde, et vivent comme vous et moi. Méfiez vous de ceux qui donnent à leur vie une tournure extravagante: ce sont probablement des farceurs, de creux comédiens avides de leurrer l'âme crédule, et qui se dégonflent un beau matin, comme des ballons remplis de vent. Souvenez vous que Corneille portait de fort mauvaises chaussures, que Racine fut bourgeoisement le père d'une nombreuse famille, et Stendhal un petit consul ennuyé, à Civita Vecchia.

Nous n'écrivons pas dans les nuages. Un ange n'est point apparu pour me dire: «Prends ta plume et écris aux amateurs éclairés qui, depuis vingt cinq ans, supportent la lecture de tes livres dénués d'intrigues et finissant mal.»

Non. Voici comment les choses se sont passées.

Je réfléchissais à un sujet de conte, choisi parmi ceux qui se rapportent le plus possible au temps présent, on ne croit guère qu'aux aventures du temps présent, je ne sais pas pourquoi, lorsqu'on vint m'annoncer la visite d'un jeune homme tout à fait moderne. Il venait me confesser qu'ayant jusqu'ici ignoré mes ouvrages, sous prétexte qu'il me tenait pour un Monsieur «arrivé», il paraît qu'il est tout à fait superflu de connaître les auteurs qui se sont fait une réputation, il avait été poussé à les lire par le mal extrême que l'on en disait, et, comme il était loyal, il désirait m'avouer que mes livres l'avaient touché; seulement, et avec beaucoup de politesse et un entrain endiablé, il m'exprima aussi son regret sincère que je n'eusse point coutume de traiter des sujets plus actuels. «Qu'appelez vous donc un sujet «actuel»? lui demandai je. Comment! monsieur, dit il, mais le monde est renouvelé par les découvertes scientifiques...», etc. Et le voilà à m'énumérer les dernières merveilles: avions, torpilles, sous marins, sans fil, et les gaz asphyxiants récompensés par le prix Nobel. Bref, le roman, par exemple, des «Ondes hertziennes» traité par l'auteur de La jeune fille bien élevée , lui paraissait désirable. Je trouvais ce jeune homme charmant; il était intelligent, informé, piqué par le goût de l'innovation, ce qui n'est pas pour me déplaire; et, évidemment, seule lui échappait une expérience prolongée de la littérature... Continue reading book >>




eBook Downloads
ePUB eBook
• iBooks for iPhone and iPad
• Nook
• Sony Reader
Kindle eBook
• Mobi file format for Kindle
Read eBook
• Load eBook in browser
Text File eBook
• Computers
• Windows
• Mac

Review this book



Popular Genres
More Genres
Languages
Paid Books