Books Should Be Free is now
Loyal Books
Free Public Domain Audiobooks & eBook Downloads
Search by: Title, Author or Keyword

Les grandes dames   By: (1815-1896)

Book cover

First Page:

Distributed Proofreading Team.

LES GRANDES DAMES

par

ARSENE HOUSSAYE

Je pourrais m'enorgueillir du succes de ce roman, si je ne croyais beaucoup aux bonnes fortunes litteraires. L'opinion est comme la mer qui prend un navire pour le conduire au rivage ou pour l'abimer dans la tempete, selon le mouvement de ses caprices. La premiere edition des Grandes Dames a paru au mois de mai 1868, en quatre volumes in 8 deg. imprimes a cinq mille exemplaires. Quelques jours apres, Dentu m'envoyait cette depeche: "Reimprimons encore cinq mille exemplaires." Ce ne fut pas tout, on reimprima un si grand nombre d'editions qu'on ne les compte plus aujourd'hui. Pourquoi cette curiosite? Je veux bien croire qu'on trouvait du plaisir a lire Les Grandes Dames , mais combien d'autres romans qui n'etaient pas moins dignes de curiosite restaient ils oublies chez les libraires? C'est que j'avais galamment demasque tout un monde inconnu, vivant alors comme les dieux de l'Olympe au dela du monde connu. Il y eut en effet, pendant le second empire, une periode inouie d'aventures amoureuses encadrees dans toutes les folies du luxe. On ne croyait plus qu'a la politique des femmes; l'horloge ne sonnait plus que l'heure a cueillir; on s'imaginait que la civilisation avait dit son dernier mot. Aussi courait on de fetes en fetes sans entrevoir la guerre et la revolution, qui s'armaient pour les combats, pour les defaites, pour les decheances. Qui donc prevoit l'orage pour le lendemain, hormis ceux qui s'ecrient le surlendemain: "Je vous l'avais bien dit." Moi meme n'ai je pas inconsciemment donne le couronnement de toutes les fetes de l'Empire par me trop celebres redoutes venitiennes, ou les plus grands personnages et les plus grandes dames auraient pu ecouter des verites dites sous le masque. Mais on riait de tout parce qu'on ne croyait plus a rien.

J'ai donc peint a vif les passions parisiennes de ce temps passe, et bien passe. Le succes m'entraina a ecrire les Parisiennes et les Courtisanes du monde : tout cela ne formait pas moins de douze volumes in 8 deg.. Mais je suis comme mon compatriote Lafontaine: "Les longs ouvrages me font peur," voila pourquoi je me contente aujourd'hui de ne reimprimer que Les Grandes Dames . Et encore je me suis obstine a mettre les quatre volumes in 8 deg. en un seul volume in 18, rejetant quelques episodes, mais conservant tout ce qui est l'ame du livre. " Les Grandes Dames appartiennent a l'histoire litteraire, a dit Nestor Roqueplan, parce qu'elles sont une page de notre vie intime au XIXe siecle." Toute la critique, d'ailleurs, a ete douce a ce roman, Paul de Saint Victor comme Nestor Roqueplan, Henry de Pene comme Theophile Gautier. On a reconnu dans Octave de Parisis l'eternelle figure de Don Juan entrainant les femmes affolees dans le cortege des apres voluptes qui les brulent toutes vives. Mais Don Juan trouve toujours son maitre.

PREFACE

Le duc de Parisis, qui etait fort beau, portait dans sa figure la marque de la fatalite. Toutes les femmes qui l'ont aime ressentaient toutes dans le coeur, aux meilleurs jours de leur passion, je ne sais quelle secrete epouvante. Aussi plus d'une confessait qu'a certaines heures elles croyaient sentir les etreintes du diable quand elles se jetaient dans ses bras.

A chaque periode, a Paris surtout, depuis que Paris est la capitale des passions, un homme s'est revele qui prenait presque toutes les femmes pour les aimer un jour et pour les rejeter hors de sa vie, toutes brisees, dans les larmes eternelles, ne pouvant vaincre cet amour tyrannique qui dechirait leur coeur et ensevelissait leur ame.

Jean Octave, duc de Parisis, fut cet homme dans la plus belle periode du second empire; aussi fut il surnomme don Juan par les femmes de la cour, par les demi mondaines et par les coquines.

Il etait si bien admis qu'il faisait le massacre des coeurs que beaucoup de femmes se fussent trouvees ridicules de ne pas se donner a lui quand il voulait bien les prendre... Continue reading book >>




eBook Downloads
ePUB eBook
• iBooks for iPhone and iPad
• Nook
• Sony Reader
Kindle eBook
• Mobi file format for Kindle
Read eBook
• Load eBook in browser
Text File eBook
• Computers
• Windows
• Mac

Review this book



Popular Genres
More Genres
Languages
Paid Books