Books Should Be Free is now
Loyal Books
Free Public Domain Audiobooks & eBook Downloads
Search by: Title, Author or Keyword

Mémoires secrets de Fournier l'Américain   By: (1745-1825)

Book cover

First Page:

SOCIETE DE L'HISTOIRE DE LA REVOLUTION FRANCAISE

MEMOIRES SECRETS DE Fournier l'Americain

PUBLIES POUR LA PREMIERE FOIS D'APRES LE MANUSCRIT DES ARCHIVES

NATIONALES

AVEC INTRODUCTION ET NOTES PAR F. A. AULARD

[Illustration]

PARIS, AU SIEGE DE LA SOCIETE

4, RUE DE FURSTENBERG, 4

1890

INTRODUCTION

I

Claude Fournier l'Heritier, dit l' Americain a cause de son long sejour a Saint Domingue, naquit a Auzon (Haute Loire), le 21 decembre 1745[1]. Il etait fils d'un tisserand. Vers l'age de quinze ans[2], il alla chercher fortune aux colonies et passa vingt et une annees a Saint Domingue. Il dit y avoir servi pendant seize ans dans les dragons des milices bourgeoises. Il y fonda une guildiverie, ou fabrique de tafia, qui, dit il, prospera; mais, elle fut detruite par un incendie que Fournier attribua a la malveillance de ses voisins. Ruine, il revint en France pour demander justice et harcela les ministres de ses placets. En 1785, il obtint du ministre de la marine une pension de 500 livres par mois, mais elle ne lui fut jamais payee.

[Note 1: Voici son acte de naissance: "Claude Fournier, fils a autre Claude, cadissier de cette ville, et a Jeanne Lheritier, ses pere et mere, maries, ne hier, et a ete baptise par moi, cure, soussigne, le 22 decembre 1745. Parrain: Claude Fournier, horloger; sa marraine: Elisabeth Pruneyres, de cette ville. Ont ete presents: Joseph Fournier et Antoine de Mathieu, boulanger, oncles. Ils ont signe a la minute, a l'exception de la marraine qui a declare ne savoir signer. MARTINON, cure chanoine." Nous devons communication de cet extrait du registre de la paroisse de Saint Laurent d'Auzon a l'obligeance d'un erudit habitant de Brioude, M. Paul Le Blanc.]

[Note 2: D'apres un de ses biographes, M.H. Doniol, il aurait ete, avant son depart, domestique chez un officier de marine a Auzon, puis chez un officier de cavalerie a Clermont. ( L'Art et l'Archeologie en province , t. IX, p. 72.)]

Quand la Revolution eclata, il y joua un role actif auquel il avoue avoir ete determine autant par mecontentement que par conviction.

Il fut certainement un des premiers qui, a la veille de la prise de la Bastille, organiserent une force armee revolutionnaire. On le vit parmi les acteurs les plus energiques des journees des 5 et 6 octobre 1789, du 17 juillet 1791, du 20 juin et du 10 aout 1792. Il commanda la troupe de Marseillais et de gardes nationaux parisiens qui servit d'escorte aux prisonniers detenus a Orleans et les mena a Versailles, ou ils furent massacres le 8 septembre 1792.

Cette partie de la vie de Fournier (juillet 1789 a septembre 1792) fait l'objet de ses memoires: nous n'avons donc pas a la raconter.

La conduite tenue par Fournier dans l'affaire des prisonniers d'Orleans lui attira les accusations les plus graves. On l'accusa a la fois d'assassinat et de vol.

Il semble pourtant qu'il fut etranger aux massacres dont ces prisonniers furent victimes a Versailles. Ceux ci avaient ete separes de leur escorte par la foule, et Fournier n'etait pas a leurs cotes quand ils perirent. D'autre part, les eloges publics et ecrits que Roland donna a Fournier semblent le disculper a tous les points de vue. En effet, le 6 octobre 1792, Roland ecrivait a la Convention pour lui signaler la conduite edifiante de Fournier et demander "un dedommagement pour ce citoyen, qui a montre beaucoup de zele et de patriotisme[3]"; et, le 14, il adressait au meme personnage une lettre de felicitations[4].

[Note 3: Mortimer Ternaux, Histoire de la Terreur , III, 594.]

[Note 4: Papiers de Fournier, aux Archives nationales, F7 6504.]

Il est fort possible que Fournier ait traite durement les prisonniers confies a sa garde, mais la septembrisade de Versailles ne doit pas lui etre imputee.

Fournier eut plus de mal a se disculper de l'accusation d'improbite. Il passait pour avoir dilapide l'argent qui lui avait ete confie par la Commune en vue de son expedition et pour avoir soustrait a son profit une partie des effets des prisonniers... Continue reading book >>




eBook Downloads
ePUB eBook
• iBooks for iPhone and iPad
• Nook
• Sony Reader
Kindle eBook
• Mobi file format for Kindle
Read eBook
• Load eBook in browser
Text File eBook
• Computers
• Windows
• Mac

Review this book



Popular Genres
More Genres
Languages
Paid Books