Books Should Be Free is now
Loyal Books
Free Public Domain Audiobooks & eBook Downloads
Search by: Title, Author or Keyword

Rimes familières   By: (1835-1921)

Book cover

First Page:

RIMES FAMILIÈRES PAR CAMILLE SAINT SAËNS

PARIS CALMANN LÉVY, ÉDITEUR ANCIENNE MAISON MICHEL LÉVY FRÈRES 3, RUE AUBER, 3 1890 Droits de reproduction et de traduction réservés.

TABLE

PRÉLUDE

STROPHES

LA LIBELLULE MEA CULPA À M. JACQUES D À MADAME PAULINE VIARDOT CAVE CANEM À M. GABRIEL FAURÉ LE CHÊNE MODESTIE À AUGUSTA HOLMÈS À LA MÊME GNÔTI SEAUTON À M. PIERRE B À GRENADE NE SOYONS PAS TROP DÉBONNAIRES LES HEURES SÆVA MATER AMORUM ADAM ET ÈVE

SONNETS

CHARLES GOUNOD À M. HENRI SECOND À M. GEORGES AUDIGIER À M. R. DE LA B CADIX LE FOUJI YAMA

POÉSIES DIVERSES

ADIEU EN ESPAGNE LE JAPON L'ARBRE LA STATUE MORS LE PAYS MERVEILLEUX

BOTRIOCÉPHALE

PRÉLUDE

À. M. L. J. C.

Te souviens tu de la tonnelle Où nous déjeunâmes si bien? De l'étincelante prunelle De la servante, et de son chien?

De l'omelette savoureuse? De notre langage indiscret? De la route au soleil poudreuse Et des chênes de la forêt?

En déjeunant, la Poésie Fut le thème de nos discours, Et le goût de cette ambroisie À ma lèvre est resté toujours.

Pourquoi? je ne saurais le dire, Mais c'est un fait; pour mon malheur, Je souffre à présent le martyre Qui s'attache au flanc du rimeur.

Je suis prisonnier de la Lyre; Apollon s'est fait mon geôlier. Si rien ne calme ce délire Je deviendrai fou à lier!

C'est toi, méchant petit gavroche, Qui m'as fait ce cadeau fatal! Ah! que n'es tu sur une roche Resté dans ton pays natal

Où l'huile vierge mais épaisse, L'ayoli prompt à revenir, La brandade et la bouillabaisse Auraient bien dû te retenir!

Mais non! c'est trop d'ingratitude! Pardonne à mon esprit pervers. Entre nous, c'est la solitude Qui m'a mis la tête à l'envers.

Tu ne seras pas responsable Si mes vers me sont reprochés; C'est moi seul qui suis le coupable Et je t'absous de mes péchés.

Ou plutôt je te remercie: Tu m'as ouvert un coin des cieux. Sache le bien: la Poésie Est ce qui console le mieux.

STROPHES

LA LIBELLULE

Près de l'étang, sur la prêle Vole, agaçant le désir, La Libellule au corps frêle Qu'on voudrait en vain saisir.

Est ce une chimère, un rêve Que traverse un rayon d'or? Tout à coup elle fait trêve À son lumineux essor.

Elle part, elle se pose, Apparaît dans un éclair Et fuit, dédaignant la rose Pour le lotus froid et clair.

À la fois puissante et libre, Soeur du vent, fille du ciel, Son aile frissonne et vibre Comme le luth d'Ariel.

Fugitive, transparente, Faite d'azur et de nuit, Elle semble une âme errante Sur l'eau qui dans l'ombre luit.

Radieuse elle se joue Sur les lotus entr'ouverts, Comme un baiser sur la joue De la Naïade aux yeux verts.

Que cherche t elle? une proie. Sa devise est: cruauté. Le carnage met en joie Son implacable beauté.

MEA CULPA

Meâ culpâ! je m'accuse De n'être point décadent. Dans les fruits trop verts, ma Muse N'ose pas mettre la dent.

Les gambades périlleuses Ne sont pas de mon ressort: Ces gaîtés sont dangereuses Pour qui n'est pas assez fort.

La témérité m'enchante Chez les jeunes imprudents; Mais tranquillement je chante, Laissant passer les ardents.

Ils vont, rompant tous les câbles, Franchissant tous les fossés, Truffant d'étranges vocables Les hémistiches cassés,

Et composent des salades De couleurs avec des sons, À faire tomber malades Les strophes et les chansons.

Du diable si je m'y frotte! Tout ça n'est pas pour mon nez; On m'enverrait à la hotte Avec les journaux mort nés.

Je deviendrais vite aphone, Si j'allais en étourdi M'égosiller comme un Faune Fêtant son après midi... Continue reading book >>




eBook Downloads
ePUB eBook
• iBooks for iPhone and iPad
• Nook
• Sony Reader
Kindle eBook
• Mobi file format for Kindle
Read eBook
• Load eBook in browser
Text File eBook
• Computers
• Windows
• Mac

Review this book



Popular Genres
More Genres
Languages
Paid Books