Books Should Be Free is now
Loyal Books
Free Public Domain Audiobooks & eBook Downloads
Search by: Title, Author or Keyword

Tribulat Bonhomet   By: (1838-1889)

Book cover

First Page:

TRIBULAT BONHOMET

par le Comte de Villiers de l'Isle Adam

« Je m'appelle Légion.» N.T.

Paris, Tresse & Stock, Éditeurs. 8, 9, 10, 11, Galerie du Théâtre Français.

1887

AVIS AU LECTEUR

Nous donnons, aujourd'hui, pour initier le public au CARACTÈRE du docteur Bonhomet, d'abord trois nouvelles qui indiquent, à grands traits, l'intime de son individu.

Le Docteur prend, ensuite, lui même, la parole et nous raconte l'histoire plus qu'étrange de CLAIRE LENOIR, dont nous lui laissons entièrement la lourde responsabilité.

Plus un ÉPILOGUE.

Si, comme nous sommes fondés à le craindre, ce Personnage (incontestable, s'il en fut!) obtient quelque vogue, nous publierons, bientôt, non sans regrets, les ANECDOTES dont il est le héros et les APHORISMES dont il est l'auteur.

VILLIERS DE L'ISLE ADAM.

AUX CHERS INDIFFÉRENTS

LE TUEUR DE CYGNES

«Les cygnes comprennent les signes.» VICTOR HUGO. Les Misérables [1].

[Note 1: Inutile (pensons nous) d'ajouter qu'en cette authentique citation, ce n'est pas l'Auteur de La Bouche d'ombre qui parle, mais simplement l'un de ses personnages . Il serait peu juste, en effet, d'attribuer à un Auteur même les prud'homies, monstruosités blasphématoires ou vils jeux de mots que, pour des raisons spéciales et peut être hautes il se résout, tristement, à prêter à certains Ilotes de son imagination.]

A Monsieur Jean MARRAS .

A force de compulser des tomes d'Histoire naturelle, notre illustre ami, le docteur Tribulat Bonhomet avait fini par apprendre que « le cygne chante bien avant de mourir ». En effet (nous avouait il récemment encore), cette musique seule, depuis qu'il l'avait entendue, l'aidait à supporter les déceptions de la vie et toute autre ne lui semblait plus que du charivari, du «Wagner».

Comment s'était il procuré cette joie d'amateur? Voici:

Aux environs de la très ancienne ville fortifiée qu'il habite, le pratique vieillard ayant, un beau jour, découvert dans un parc séculaire à l'abandon, sous des ombrages de grands arbres, un vieil étang sacré sur le sombre miroir duquel glissaient douze ou quinze des calmes oiseaux, en avait étudié soigneusement les abords, médité les distances, remarquant surtout le cygne noir, leur veilleur, qui dormait, perdu en un rayon de soleil.

Celui là, toutes les nuits, se tenait les yeux grands ouverts, une pierre polie en son long bec rose, et, la moindre alerte lui décelant un danger pour ceux qu'il gardait, il eût, d'un mouvement de son col, jeté brusquement dans l'onde, au milieu du blanc cercle de ses endormis, la pierre d'éveil: et la troupe à ce signal, guidée encore par lui, se fût envolée à travers l'obscurité sous les allées profondes, vers quelques lointains gazons ou telle fontaine reflétant de grises statues, ou tel autre asile bien connu de leur mémoire. Et Bonhomet les avait considérés longtemps, en silence, leur souriant, même. N'était ce pas de leur dernier chant dont, en parfait dilettante, il rêvait de se repaître bientôt les oreilles?

Parfois donc, sur le minuit sonnant de quelque automnale nuit sans lune, Bonhomet, travaillé par une insomnie, se levait tout à coup, et, pour le concert qu'il avait besoin de réentendre, s'habillait spécialement. L'osseux et gigantal docteur, ayant enfoui ses jambes en de démesurées bottes de caoutchouc ferré, que continuait, sans suture, une ample redingote imperméable, dûment fourrée aussi, se glissait les mains en une paire de gantelets d'acier armorié, provenue de quelque armure du Moyen âge, (gantelets dont il s'était rendu l'heureux acquéreur au prix de trente huit beaux sols, une folie! chez un marchand de passé)... Continue reading book >>




eBook Downloads
ePUB eBook
• iBooks for iPhone and iPad
• Nook
• Sony Reader
Kindle eBook
• Mobi file format for Kindle
Read eBook
• Load eBook in browser
Text File eBook
• Computers
• Windows
• Mac

Review this book



Popular Genres
More Genres
Languages
Paid Books