Books Should Be Free is now
Loyal Books
Free Public Domain Audiobooks & eBook Downloads
Search by: Title, Author or Keyword

Un dilemme   By: (1848-1907)

Book cover

First Page:

J. K. HUYSMANS

Un dilemme

PARIS TRESSE & STOCK Librairie Éditeurs 8, 9, 10, 11, GALERIE DU THÉÂTRE FRANÇAIS PALAIS ROYAL

1887 Tous droits réservés

À LA MÊME LIBRAIRIE:

Il a déjà paru dans cette collection in 32 à 2 fr. le volume

HENRI BEAUCLAIR. Le Pantalon de Madame Desnou. LÉON HENNIQUE. Poeuf. HENRI BEAUCLAIR. Ohé! l'artiste. PAUL ADAM. La Glèbe.

Dijon. Imp. Darantiere.

L'auteur et les éditeurs déclarent réserver leur droit de traduction et de reproduction.

Ce volume a été déposé au Ministère de l'intérieur (section de la librairie) en novembre 1887.

DU MÊME AUTEUR:

MARTHE LES SOEURS VATARD EN MÉNAGE L'ART MODERNE À REBOURS À VAU L'EAU CROQUIS PARISIENS EN RADE

En préparation:

LÀ BAS

IL A ÉTÉ TIRÉ À PART

dix exemplaires de cet ouvrage, sur papier de Hollande et dix exemplaires sur papier du Japon, numérotés à la presse.

I

Dans la salle à manger meublée d'un poêle en faïence, de chaises cannées à pieds tors, d'un buffet en vieux chêne, fabriqué à Paris, rue du Faubourg Saint Antoine, et contenant, derrière les vitres de ses panneaux, des réchauds en ruolz, des flûtes à champagne, tout un service de porcelaine blanche, liseré d'or, dont on ne se servait du reste jamais; sous une photographie de Monsieur Thiers, mal éclairée par une suspension qui rabattait la clarté sur la nappe, maître Le Ponsart et M. Lambois plièrent leur serviette, se désignèrent d'un coup d'oeil la bonne qui apportait le café et se turent.

Quand cette fille se fut retirée, après avoir ouvert une cave à liqueur en palissandre, M. Lambois jeta un regard défiant du côté de la porte, puis, sans doute rassuré, prit la parole.

Voyons, mon cher Le Ponsart, fit il à son convive, maintenant que nous sommes seuls, causons un peu de ce qui nous occupe; vous êtes notaire; au point de vue du droit, quelle est la situation exacte?

Celle ci, répondit le notaire, en coupant avec un canif à manche de nacre qu'il tira de sa poche, le bout d'un cigare: votre fils est mort sans postérité, ni frère, ni soeur, ni descendants d'eux; le petit avoir qu'il tenait de feue sa mère doit, aux termes de l'article 746 du Code civil, se diviser par moitié entre les ascendants de la ligne paternelle et les ascendants de la ligne maternelle; autrement dit, si Jules n'a pas écorné son capital, c'est cinquante mille francs qui reviennent à chacun de nous.

Bien. Reste à savoir si, par un testament, le pauvre garçon n'a pas légué une partie de son bien à certaine personne.

C'est un point qu'il est, en effet, nécessaire d'éclaircir.

Puis, continua M. Lambois, en admettant que Jules possède encore ses cent mille francs, et qu'il soit mort intestat, comment nous débarrasserons nous de cette créature avec laquelle il s'est mis en ménage? Et cela, ajouta t il, après une minute de réflexion, sans qu'il y ait, de sa part, tentative de chantage, ou visite scandaleuse venant nous compromettre dans cette ville.

C'est là le hic; mais j'ai mon plan; je pense expulser la coquine sans grosse dépense et sans éclat.

Qu'est ce que vous entendez par «sans grosse dépense»?

Dame, une cinquantaine de francs au plus.

Sans les meubles?

Bien entendu, sans les meubles... Je les ferai emballer et revenir ici par la petite vitesse.

Parfait, conclut M. Lambois qui rapprocha sa chaise du poêle à la porte chatière duquel il tendit péniblement son pied droit gonflé de goutte.

Me. Le Ponsart humait un petit verre. Il retint le cognac, en sifflant entre ses lèvres qu'il plissa de même qu'une rosette... Continue reading book >>




eBook Downloads
ePUB eBook
• iBooks for iPhone and iPad
• Nook
• Sony Reader
Kindle eBook
• Mobi file format for Kindle
Read eBook
• Load eBook in browser
Text File eBook
• Computers
• Windows
• Mac

Review this book



Popular Genres
More Genres
Languages
Paid Books