Books Should Be Free is now
Loyal Books
Free Public Domain Audiobooks & eBook Downloads
Search by: Title, Author or Keyword

Voyages abracadabrants du gros Philéas   By: (1835-)

Book cover

First Page:

[Illustration 01.png]

VOYAGES ABRACADABRANTS DU GROS PHILÉAS

PAR La Vtesse de PITRAY NÉE de SÉGUR

DESSINS DE Mme DE LA FARGUE GRAVURE DE PEREZ

PARIS GAUME ET Cie ÉDITEURS 3, RUE DE L'ABBAYE, 3

1890

A MADEMOISELLE MARGUERITE PASCAL

Voici votre Dédicace, chère enfant, elle est bien due à l'héritière d'un nom qui fait rayonner une splendide auréole sur votre front gracieux! vous accueillerez avec plaisir, je l'espère, le récit naïf d'un brave garçon que je me plais à placer sous votre protection afin de lui porter bonheur!

OLGA DE SÉGUR Vicomtesse de Simard de Pitray. Paris, le 19 décembre 1889.

Lettre à Monsieur X...

MONSIEUR,

Madame de Pitray, qui veut bien rédiger mes nombreuses aventures de voyage, me dit que vous froncez le sourcil à la lecture de ces récits extraordinaires. Vous les accusez d'invraisemblance? Mais, Monsieur, j'en suis ravi! C'est par là qu'ils brillent! C'est par là qu'ils intéressent mes nombreux amis. C'est par là, enfin, que je suis digne de mon illustre parenté. Mon arrière grand oncle, M. le baron de Crac, a laissé des mémoires à sa famille. Mon arrière cousin, M. le baron de Munckausen, non moins soucieux de sa propre gloire, a publié ses illustres aventures. (Elles ont acquis un nouvel éclat en se faisant graver par notre grand artiste, Gustave Doré.) Mais mon oncle de Crac, par son silence prolongé, avait longtemps laissé la France dans une infériorité littéraire dont je me suis montré mécontent.

J'ai fait violence à ma modestie bien connue et j'ai prié Mme de Pitray de retracer tous mes hauts faits. Je n'ai pas la prétention d'instruire. Munckausen ne l'avait pas non plus; mais, comme lui, je veux intéresser, je veux dire du nouveau et surtout je veux amuser, sachant bien que lorsque la critique à ri, elle est désarmée.

Laissez moi donc, Monsieur, raconter à la bonne franquette mes nombreux et lointains voyages et si, pour satisfaire les scrupules de votre conscience, il me faut faire un acte de franchise, il ne me sera pas impossible de vous avouer tout bas que je vous autorise à ne pas les croire véritables. Intitulez les si vous voulez: Voyages... abracadabrants du gros Philéas et, par cette gracieuse concession, redevenons bons amis, ce à quoi vous savez que Mme de Pitray tient essentiellement.

C'est dans cette espérance que je me déclare, Monsieur, avec le respect le plus profond,

Votre tout dévoué serviteur,

PHILÉAS SAINDOUX. De mon château de Castel Saindoux.

CHAPITRE PREMIER

LUTTE MUSICALE DE DEUX CHANTRES

Peu de temps après être revenu de son voyage aux bains de mer, M. de Marsy reçut la visite de Philéas Saindoux[1] qui le pria de venir honorer de sa présence une réunion musicale et lui raconta ce qui suit:

Deux chantres renommés, demeurant dans des villages différents, s'étaient donné rendez vous à Beaugé pour savoir lequel des deux avait le plus de talent. Canonet, chantre de Saint Symphorien, possédait une magnifique et formidable voix de basse profonde. Il était presque sans rival à dix lieues à la ronde. Un seul homme, dans les environs, osait lui tenir tête dans les roulades qui plongeaient en extase les Normands, grands et petits.

[Note 1: Voir Les Débuts du gros Philéas , du même auteur (chez Hachette).]

Rossignol, chantre de Saint Eutrope, charmait les oreilles par une voix de ténor des plus aiguës. Il allait à une hauteur étonnante. Grâce à ces artistes, les deux villages étaient en rivalité déclarée.

[Illustration 02.png]

Jusqu'alors, la grande distance qui séparait les chantres et leurs fanatiques avait empêché toute lutte... Continue reading book >>




eBook Downloads
ePUB eBook
• iBooks for iPhone and iPad
• Nook
• Sony Reader
Kindle eBook
• Mobi file format for Kindle
Read eBook
• Load eBook in browser
Text File eBook
• Computers
• Windows
• Mac

Review this book



Popular Genres
More Genres
Languages
Paid Books