Books Should Be Free is now
Loyal Books
Free Public Domain Audiobooks & eBook Downloads
Search by: Title, Author or Keyword

Voyages au temps jadis en France, en Angleterre, en Allemagne, en Suisse, en Italie, en Sicile, en poste, en diligence, en voiturin, en traîneau, en espéronade, à cheval et en patache, de 1787 à 1844   By:

Book cover

First Page:

Théodore AYNARD

VOYAGES AU TEMPS JADIS

En France, en Angleterre, en Allemagne, en Suisse, en Italie, en Sicile,

EN POSTE, EN DILIGENCE, EN VOITURIN, EN TRAINEAU, EN ESPERONADE, À CHEVAL ET EN PATACHE.

De 1787 à 1844.

[Illustration]

LYON . IMPRIMERIE MOUGIN RUSAND 3, Rue Stella, 3 1888

AVANT PROPOS. ÉPIGRAPHES

CHAPITRE Ier. Où l'on voit le roi Louis XI, la poste et les postillons

CHAPITRE II. Qui contient des extraits authentiques du journal de voyage en Italie et en Sicile d'Antoine Henri Jordan, fils et petit fils d'échevin, en 1787 et 1788, et quelques autres choses.

CHAPITRE III. Contenant des épisodes du voyage en Bretagne d'Alphée Aynard, en 1798 et du voyage à Paris de Th. Ay., en 1815

CHAPITRE IV. Où l'on verra quatre personnes parcourant la Suisse dans une grande voiture, mais à petites journées, en 1834

CHAPITRE V. Voyage en voiturin d'Allemagne en Italie, où l'on met quarante jours pour aller de Francfort sur le Mein à Florence sur l'Arno, et retour en Auvergne par Gênes, Marseille et les Cévennes, en 1839

CHAPITRE VI. Souvenirs d'Angleterre et d'Écosse, en 1844

CHAPITRE VII. Service des postes et des diligences en 1790, 1810 et 1850. Comparaison des moyens de transport mis à la disposition des voyageurs, sous les rapports de la fréquence des départs, du nombre de places offertes au public, et de la durée des voyages, par les diligences et les chemins de fer en 1790, 1810, 1850 et 1888

TABLEAU RÉSUMÉ DU CHAPITRE VII

ÉPILOGUE

VOYAGES AU TEMPS JADIS

Et quorum pars parva fui, sed magna parentes .

(Imité de VIRGILE.)

AVANT PROPOS

Votre mémoire est une lampe que vous avez promenée pieusement dans les galeries du passé, où elle rallume celles des salons, qui ne sont plus, hélas! que celles des tombeaux.

Arthur DE GRAVILLON.

Dans cette nouvelle réminiscence que j'offre à mes amis, en prenant pour épigraphe une phrase toute moderne de l'auteur de Peau d'âne, petit fils et petit neveu des Jordan Périer, que j'ai cités dans les Salons d'autrefois, j'ai un double motif :

D'abord, celui de témoigner ma reconnaissance à tous ceux qui ont bien voulu me remercier de mes envois, en choisissant dans cette nombreuse correspondance un des passages les plus élégants .

Ensuite, de montrer, que si quelquefois je cite les anciens et toujours j'aime à me souvenir du passé, ce n'est pas le moins du monde pour le mettre au dessus du présent, dont j'apprécie, plus que d'autres peut être, tous les avantages et tous les mérites .

Il est bien entendu que, dans ce moment, je ne fais pas de politique, et que je ne pense ni au pouvoir législatif, ni à l'exécutif, ni à leurs familles .

Dans les lettres trop aimables qui m'ont été adressées, on m'a fait cependant un reproche, celui d'avoir été trop court .

Les uns m'ont dit que j'aurais dû parler de salons que je n'ai pas fréquentés et de belles dames que je n'ai pas connues . D'autres ont trouvé que je ne donnais pas assez de détails sur les personnes et les salons que j'ai cités .

Aux premiers je réponds, que j'ai pour principe d'être véridique; je ne pouvais donc raconter que des choses vues et entendues .

Aux seconds je réponds, que j'ai aussi pour principe d'être discret; lorsque j'écris sur le temps passé, c'est plus encore pour mon plaisir que pour celui des autres; car si je revois les tableaux complets d'un autre âge, tout en restant dans le vrai, ma plume ne peut en retracer qu'une partie .

Cela me rappelle une dame qui disait, qu'il ne lui serait pas difficile d'avoir de l'esprit, si comme sa voisine, elle voulait dire tout ce qui lui passait par la tête .

Moi aussi, peut être, j'aurais pu me rendre plus intéressant et plus amusant, si j'avais raconté tout ce qui passait dans la mienne; mais je n'ai pas eu la prétention de faire douze volumes, comme les Mémoires du duc de Saint Simon ... Continue reading book >>




eBook Downloads
ePUB eBook
• iBooks for iPhone and iPad
• Nook
• Sony Reader
Kindle eBook
• Mobi file format for Kindle
Read eBook
• Load eBook in browser
Text File eBook
• Computers
• Windows
• Mac

Review this book



Popular Genres
More Genres
Languages
Paid Books