Books Should Be Free is now
Loyal Books
Free Public Domain Audiobooks & eBook Downloads
Search by: Title, Author or Keyword

L'Illustration, No. 3274, 25 Novembre 1905   By:

L'Illustration, No. 3274, 25 Novembre 1905 by Various

First Page:

L'ILLUSTRATION, NO. 3274, 25 NOVEMBRE 1905

Avec ce Numéro: L'ILLUSTRATION THÉÂTRALE CONTENANT BERTRADE

LA REVUE COMIQUE, par Henriot.

Suppléments de ce numéro: 1° L'ILLUSTRATION THÉÂTRALE contenant le texte complet de BERTRADE 2° Une magnifique photographie en double page du naufrage de l' Hilda ; 3° Le deuxième fascicule du roman de J. H. Rosny: LA TOISON D'OR.

L'ILLUSTRATION Prix de ce Numéro: Un Franc. SAMEDI 25 NOVEMBRE 1905 63e Année Nº 3274 .

[Illustration: LA SAINTE CATHERINE, RUE DE LA PAIX Une «Catherine» coiffant le bonnet, dans un atelier de modiste. voir le Courrier de Paris à la page suivante. ]

COURRIER DE PARIS

JOURNAL D'UNE ÉTRANGÈRE

Une bande de curieux passe, sur le boulevard, escortant quelqu'un que je ne distingue pas. Devant la porte d'entrée d'un grand journal, on voit le groupe s'arrêter; des poignées de main s'échangent; quelques cris vagues sont proférés; des gens interrogent autour de moi: «Qu'est ce qu'il y a? Qui est ce?» Un agent sourit, flegmatique, et dit: «Je crois que c'est Loizemant.»

Je me souviens. J'ai vu souvent, depuis deux ans, ce nom là dans les journaux, et le «cas» de Loizemant est un des plus troublants que je connaisse. On avait condamné cet homme à mort parce qu'il avait assassiné une femme. On le croyait, du moins. Et puis, tout de suite, un doute surgit. On cessa d'être certain que Loizemant eût assassiné. Mais on ne le relâcha point pour cela. On décida simplement que cet assassin, qui n'avait probablement assassiné personne, au lieu d'avoir la tête tranchée, irait passer au bagne le reste de sa vie. C'est la façon dont la magistrature, en quelques pays très civilisés, s'excuse d'avoir, sans preuves suffisantes, condamné un homme à mort. Elle dit à cet homme: «Nous vous avions cru coupable, et il est bien possible que vous soyez innocent. Nous ne vous couperons donc pas le cou, mais nous ferons de vous un forçat à perpétuité. La vie n'est faite que de concessions réciproques, et n'est il pas juste qu'en de si délicates affaires chacun y mette un peu du sien?»

Tout de même, les amis de Loizemant continuaient de protester. La réparation leur semblait vraiment insuffisante... On écouta leurs plaintes. Et l'on décida de ne point envoyer Loizemant au bagne. On réduisit sa peine à cinq ans de réclusion. Deux ans et demi ont passé. Les juges estiment que, décidément, cet employé aux contributions indirectes a payé suffisamment cher la maladresse de s'être laissé soupçonner d'assassinat et ils le renvoient chez lui. Est il réhabilité? Pas le moins du monde. Est il libre, au moins? Pas tout à fait non plus: le séjour de Paris continue de lui être interdit. Cependant on vient de l'autoriser à y passer une semaine. Jamais assassin ne fut l'objet de tant de politesses. Car Loizemant, devant la loi, continue d'être un assassin... Que tout cela est compliqué! Le coeur, dit Pascal, a ses raisons que la raison ne connaît pas. Le code aussi, je pense?

Le code... je devrais dire: les codes, le civil et le militaire. Ne le pourrait on rajeunir aussi, celui là? Un code militaire ne devrait point prêter à rire, et je ne puis m'empêcher de rire un peu en pensant que, tout à l'heure, après avoir solennellement célébré le mariage d'un de ses enfants, un soldat de soixante ans passés, comblé d'honneurs, rentrera chez lui pour y subir une punition de quinze jours de consigne... Est il bon, est il mauvais que M. le général Brugère soit puni? Je n'en sais rien et ce n'est pas mon affaire d'en décider. Mais enfin il est puni; en bon soldat qu'il est, il reconnaît, dit on, la punition méritée: il gardera pendant quinze jours les arrêts, «comme un sous lieutenant». M. le général Brugère ne pourra donc (à moins que sa punition ne soit levée tout à l'heure) ni recevoir ses amis, ni aller au théâtre pendant quinze jours; ni, le soir, dîner en ville; ni se montrer au Bois, le matin... Continue reading book >>


Book sections



eBook Downloads
ePUB eBook
• iBooks for iPhone and iPad
• Nook
• Sony Reader
Kindle eBook
• Mobi file format for Kindle
Read eBook
• Load eBook in browser
Text File eBook
• Computers
• Windows
• Mac

Review this book



Popular Genres
More Genres
Languages
Paid Books